[JEU] Assassin's Creed II


Qu'est ce que c'est ?
Dans Assassin's Creed II, nous faisons la connaissance d'un nouvel assassin : Ezio Auditore da Firenze. Ce nouvel épisode quitte le Moyen Orient pour se poser (en machine volante...) à côté de la France, en Italie. De Florence à Venise en passant par la Toscane, nous suivant la quête vengeresse, d'un jeune homme devenu assassin à la suite de l'assassinat de son père et de ses deux frères.


Qu'est ce qui est bien ?
- Un jeu attendu : Après le magnifique première épisode, j'attendais cette suite avec impatience et c'est les mains tremblantes et le cœur serré que j'ai enfourné la galette dans le lecteur de ma console et que j'ai eu un orgasme vidéo-ludique sur le panorama de la ville, Ezio et son frère sur le toit d'un clocher et l'apparition du logo sur le thème musical emblématique de cet épisode.
- La mise en scène : Jouer à un jeu vidéo est pour moi une expérience cinématographique. J'ai donc un peu de mal à accrocher au jeu uniquement en vue subjective. Le premier épisode m'avait donc laissé un peu sur ma faim (même si il y avait un peu de mise en scène avec les interférences). La mise en scène de cet opus est plus affirmée et m'a vraiment emmenée dans l'histoire.
- Un gameplay varié : Le principale reproche du précédent épisode est sa répétitivité. Avec Assassin's Creed II, c'est la variété qui prime. Finis les missions redondantes, Ezio a beaucoup plus de choses à faire et il le fait bien.


Qu'est ce qui est pas bien ?
- La modélisation des personnages : Comme le jeu se veut beaucoup plus cinématique, les personnages sont beaucoup plus à l'écran. Du coup, on voit beaucoup plus les défaut et je trouve que leur modélisation est en deçà de celle du premier épisode. Certes, ils sont beaucoup plus expressif et mieux animés, mais ils sont moins beaux !
- La cape : Si j'ai quelque chose à reprocher au design du personnage principal, c'est bien sa cape. Je ne trouve pas cela très beau, mais en plus, elle s'affiche mal avec le reste du costume et les accessoires.
- Les cartes : Étrangement, les différentes cartes et leurs diversités m'ont donné une impression de jeu haché. Une carte, puis une autre et encore une autre... Ces lieux multiples permettent un peu plus de dépaysement mais paraissaient s’enchaîner comme des niveaux linéaires
En fait, je n'avais pas beaucoup de griefs contre ce jeux, alors j'ai brodé un peu...