Et pourquoi pas Assassin's Creed Syndicate ?

Après une longue absence, voici un article double-rubrique : Assassin's Creed et Et... ?

Avant d'aller plus loin, je veux préciser 2 éléments :
1. Je n'ai pas encore joué à Assassin's Creed Syndicate.
2. Je suis un grand fan de la licence et acheteur Day One depuis Assassin's Creed 2.

Assassin's Creed Syndicate sera donc le premier jeux de la licence que je n’achèterais pas Day One. Plusieurs raisons m'ont poussé à ce triste constat :

Tout d'abord l'époque et les situations qui en découlent. Jamais, en jouant à Assassin's Creed, je n'ai eu à l'esprit Gangs of New York de Martin Scorsese et je dois avouer que toute la campagne publicitaire autour de cet opus m'a fait immanquablement penser à cet univers.

Ensuite, deux aspect du gameplay m'ont plus que refroidi. Tout d'abord le grappin; autant je trouve son existence "réaliste" dans Batman Arkham (gadget technologique, toussa...), autant dans Assassin's Creed, ça fait tâche. Depuis quand un assassin se promène avec des kilomètres de corde sous le bras !!! La dague à corde passe encore, mais là... De plus, la capacité d'Evie à devenir invisible... INVISIBLE, WTF !?! n'est pas du tout dans le thème. C'est à la vision de cette phase de gameplay que j'ai perdu tout espoir.

Enfin, le fait que le jeux soit uniquement solo avait commencé à me convaincre que ce jeu n'était qu'un jeu de commande. J'ai peu joué au multijoueur compétitif des précédents opus, j'ai, par contre, pris un pied monumental sur celui de Unity.

Pour finir, l'histoire de Unity m'a laissé sur ma fin, ce n'est pas une histoire dans l'Histoire, mais seulement une histoire qui aurait pu se passer dans n'importe quel autre espace-temps. Sans parler du présent, réduit à sa plus simple expression. Cela m'a donc découragé pour le prochain épisode.

C'est donc le cœur lourd que je regarde ce nouvel Assassin's Creed se débattre avec la critique et il semblerait que mes a priori ne soient pas infondés. Que les choses soit claires, je jouerais à cet épisode, mais dans quelques mois, après une baisse de prix et en occasion, comme Assassin's Creed Rogue qui fut pourtant une bonne surprise.