Assassin's Creed - le jeu

Alors que le nouvel Assassin's Creed vient d'être annoncé, petit retour sur le premier épisode.
Cette rubrique n'a pas pour vocation d'étudier en détail chaque épisode, mais plutôt d'expliquer ce qui est à mon avis "bien" et "pas bien".


Qu'est ce que s'est ?
Assassin's Creed raconte l'histoire d'Altaïr ibn Lahaad, un Maître Assassin lors de la troisième croisade (1191 après JC) et déchu de son rang pour avoir bafouer le Crédo de son clan :
     1. Ta lame ne versera pas le sang d’un innocent.
     2. Montre-toi, mais reste invisible.
     3. Tu ne mettras jamais la Confrérie en danger.
Les Assassins sont un groupe qui lutte contre les Templiers depuis l'aube de l'humanité (créée par la race des Précurseurs). Les Assassins militent pour le libre-arbitre et la connaissance du monde. Les Templiers pensent que le contrôle des masses permettra l’ascension de l'humanité. Un seul objectif, deux visions différentes.


Pourquoi c'est bien ?
- Tout d'abord, ce fut une claque graphique à sa découverte en 2007. Je venais d'acheter une Xbox360 et je découvrais la puissance de la machine. Je pense que ma mâchoire s'est tout simplement décrochée en lançant le jeu. Les décors magnifiques, l'animation féline du héros et la foule ont fait de ce jeu un incontournable. Sans oublier les sauts de la foi, carrément grisant :D
- Laissons là ces considérations esthétiques pour parler du jeu. Je découvrais aussi les jeux en monde ouvert (oui je suis passé à côté sur le génération précédente et GTA SA bla-bla...). Je voyais plutôt le jeu vidéo comme des FPS militaires, des bagnoles et du combat. Maintenant, j'ai du mal avec les jeux qui ont des barrières et des murs invisibles.
- Comme évoqué dans la paragraphe précédent, les assassins et les templiers ne désirent que l'ascension de l'humanité : Les assassins grâce au libre-arbitre et les templier grâce au contrôle. Les deux groupe sont finalement opposé mais pour un but commun. Cela amène donc des dialogues intéressants entre Altaïr et ses cibles. Qui a raison et qui a tort ? Seule l'humanité pourrait le dire...


Pourquoi c'est pas bien ?
- J'ai été emballé par cet univers et faire le jeu a été un pur plaisir. Je dois avouer avec le recul (et la sortie des autres jeux AC) que ce premier opus est un peu répétitif dans son gameplay : Présentation au bureaux des Assassins, missions de préparation, argumentation au bureau des Assassins, Assassinat).
- Un jeu doit m'embarquer dans un autre univers et j'ai donc besoin d'une vision "cinématographique", hélas beaucoup de vidéo sont du point de vue d'Altaïr et donc un peu statique. Je guettais donc les signaux défaillants pour avoir la version cinéma du jeux.
- Ce dernier point n'existe que parce que les épisodes suivants l'ont améliorés : l’ascension des bâtiments. Après avoir jouer aux épisodes suivants, on se rend compte que finalement, Altaïr n'est pas aussi leste que ça :)